L’incroyable percée de la médecine ostéopathique, une révolution dans l’approche de la santé ignorée



La médecine ostéopathique connaît un engouement dans la société française. Elle

commence son développement au début des années 2000 (loi 2002 et décrets

d’applications en 2007). C’est d’abord une révolution démographique des ostéopathes

passant de 3000 praticiens en 2000 à plus de 30000 aujourd’hui (études démographiques

du ROF), et cette tendance semble s’accélérer tant les écoles recrutent. De plus, un

français sur 2 a consulté un ostéopathe au cours de la dernière année (sondage SFDO).

Cette incroyable pénétration dans la société française s’explique par la difficulté d’organisation de la pratique médicale.

Le numerus clausus est mal adapté et organise la pénurie médicale (rapport dress mai

2017). Les anciens médecins de campagne qui accompagnaient la vie des familles sont

en train de disparaître et ne sont que peu remplacés par les maisons médicales. L’accès à

la consultation médicale devient difficile. Le manque de spécialistes fait que l’attente pour

avoir un rendez vous s’allonge souvent à plusieurs mois.


Les études médicales et la formation continue des médecins sont critiquées. Outre

l’influence néfaste et redoutée de Big Pharma 1 2 , les études sont déshumanisées 3 et loin

des considérations du patient. L’acte médical se réduit à un acte de prescription.


Les médecins sont pris dans un carcan administratif et sont dévalorisés. La main mise de

la sécurité sociale modifie l’acte médicale par un mode de rémunération aux objectifs et

non plus à l'acte 45 . La généralisation du Tiers Payant déresponsabilise les patients 6 .


L'Ostéopathie est une médecine générale manuelle à la disposition de la santé des patients

L’ostéopathie est une médecine holistique. L’approche ostéopathique des soins de santé

ne se base pas sur la mise en oeuvre séquentielle de techniques manipulatives, mais sur

l’expression de la philosophie ostéopathique dans un contexte clinique (Steve PAULUS).

Ainsi l’ostéopathie trouve des solutions globales, plus à même de répondre aux

problématiques profondes des patients.


La confiance est l'un des fondements de la relation entre un thérapeute et son patient. Elle s’installe par le bouche à oreille.


L'ostéopathie a une très bonne presse .

  • 1 http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0168258

  • 2 https://www.mediapart.fr/journal/france/070214/les-labos-investissent-la-formation-des-medecins

  • 3 http://www.liberation.fr/france/2017/03/13/l-etudiant-en-sante-unrobot-sans-nom_1555460

  • 4 http://www.francetvinfo.fr/france/surmenage-poids-de-l-administratif-les-medecins-lancent-l-alerte-sur-leurs-conditions-de-travail_532759.html

5 http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/le-millefeuille-des-remunerations-des-medecins-generalistes-24-02-2016-5573411.php

  • 6 http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20140619.OBS1072/pourquoi-le-tiers-payant-generalise-fait-peur-aux-medecins.html

  • 7 https://www.osteopathie.org/94-revue-de-presse.html


Les ostéopathes prennent le temps avec leur patient 8 , les plus expérimentés prennent des

rdv toutes les 1/2 heures et ceux qui débutent toutes les heures.

Les ostéopathes n'ont aucun conflit d’intérêt. Ils ne vendent rien et ne sont pas

prescripteurs, ils sont à la recherche de la santé des patients.


La médecine ostéopathique se développe très rapidement par son approche originale et

sa disponibilité, au détriment d’une organisation de la santé de plus en plus critiquée.

L’ostéopathie a pénétré le coeur de la société française, à elle maintenant de prouver sa

maturité en terme d’organisation.

©Conception du site internet : U Vinu Sacru